Déjà condamné pendant la guerre pour une tentative de viol dans les Vosges.
Laplace avait, par le passé, déjà été condamné deux fois à perpétuité.
Libéré le par les Communards et rejoint leurs rangs à la barricade du boulevard du Prince-Eugène.
Ses complices, également déserteurs, sont condamnés à des peines bien inférieures : Félix Tourel à 3 ans de prison, Raoul Redon est acquitté.Créteil Yves Maupetit 31 ans.La-Roche-sur-Yon Michel Bodin 27 ans.Guillotiné le 13 novembre 1951.Le u matin, en l'absence de la responsable des lieux, tente de tuer de onze coups de marteau Marie Rabier, 14 ans, pour pouvoir voler les lieux tranquillement, en particulier un sac d'écus qui le fascinait.Son complice, Auguste Roubin, 18 ans, charretier, est condamné à perpétuité.Tue, dans la nuit du 30 avril au u Teil, Pierre Bernard, casseur de pierres, pour lui voler de l'argent, du linge, des meubles et des vêtements.Grâcié le Tarbes Francisco Badel et Jeanne-Marie Viau, épouse Mengella 30 et 23 ans.Mobile du crime : récuperer les économies de la défunte - qu'il maltraita durant leurs quatre années de mariage, s'élevant à plusieurs milliers de francs, et parvenir à ses fins avec poker eu 2018 la fille de sa femme, Ernestine Bénard, 16 ans, qu'il convoitait depuis l'année précédente.Le, en forêt de Sénart, à Montgeron, Callemin, Soudy, Monier, Bonnot, Garnier et René Valet volent une voiture De Dion-Bouton en tuant le chauffeur, thilde, puis vont à Chantilly (Oise) braquer l'agence locale de la Société Générale, abattant au passage deux employés,.Le, valet dans une ferme de Cazères-sur-l'Adour, étrangle Mme veuve Saint-Cricq, 72 ans, cuisinière dans la même maison, et dérobe.000 francs.Gravement blessée mais vivante, la petite survécut à son supplice.Un témoin, Pierre Gasquet, persuadé de la culpabilité de Marius, fait sur son lit de mort en novembre 1888 des révélations à un ami, Simon Conte, 38 ans.Son complice principal, Louis-Alexandre Déjours, est condamné à perpétuité.Louis Guillon, touché en pleine poitrine, agonisera une semaine durant.
Assassina Nicolas Laurent, un journalier, à Saint-Ouen le 15 novembre 1919 pour lui voler sa prime de démobilisation.
Egorge à coups de rasoir et jette dans une mare Jean Hériaud, le père de son gendre, cultivateur, le à Sauvignac, afin de pouvoir jouir de sa propriété.




Caen Germaine Lavieille, épouse Lefèvre 18 ans, couturière.Transféré à Paris, ne rentre pas en prison après une permission en mai 1979.Le, abat d'une rafale de mitraillette Sten la veuve Faure, concierge lors d'un cambriolage au 54, boulevard Poissonnière (un ancien dépôt d'intendance allemand puis ses deux complices Rosay et Vavasseur, le soir-même, pour ne pas partager le butin.Ix-en-Provence Pasquale Cavallo 26 ans, Italien.Grâcié le Rouen Alphonse Hippolyte Fournier 35 ans, toucheur de bestiaux.Croyant que le train ralentit alors parce qu'on a tiré le signal d'alarme - alors que le convoi approche simplement d'une gare, Follain n'a pas le temps de voler les.000 francs que le colonel avait sur lui.Fait étrangler puis assommer à coups de gourdin le à Nucourt son mari Gaston, ouvrier maréchal-ferrant, par son amant, Albert Ricard, 24 ans, ouvrier ferron lui aussi, avant d'enterrer le corps dans un fossé à trois kilomètres.
Le même homme passe devant les assises en 1950 pour avoir utilisé un titre supplémentaire: complice ou véritable assassin, il ne sera jamais condamné.