casino monoprix autorité de la concurrence

Pour l'organisme, ces deux opérations de concentration (.) illustrent une tendance récente observée» dans la distribution en France.
Ces deux opérations de concentration, qui windows 10 molette souris sont distinctes et ont été examinées en parallèle, s'inscrivent dans un mouvement d'ensemble de développement de groupes, omnicanal, incluant distribution physique et sites de vente en ligne, dans le secteur du commerce de détail en France affirme l'organisme dans un communiqué.Un mandataire indépendant veillera au respect de ces engagements, qui conditionnent l'autorisation par l'Autorité de la prise de contrôle exclusif de Monoprix par Casino.Cette disposition existe dans le cadre de la loi de modernisation de l'économie (LME) mais elle est difficilement applicable.Les magasins du groupe Casino qui possède plusieurs enseignes comme Monoprix, Franprix ou encore Leader Price sont si nombreux dans Paris intramuros qu'ils constituent un "obstacle à la concurrence a estimé mercredi l'Autorité de la concurrence.En revanche, les prix des produits à marque de distributeurs (MDD) sont plus bas par rapport à ceux de Carrefour.L'acquisition du contrôle exclusif de Monoprix renforce ainsi la position du groupe Casino, en lui conférant des parts de marché significatives dans 47 zones de chalandise à Paris et 3 zones dans le Var (1 à Saint-Tropez) et en Corse (2 à Bastia).Ces mesures permettront le maintien d'une situation concurrentielle équilibrée en limitant la position de Casino à une surface qui n'excède pas 50 de parts de marché ou en supprimant l'addition de parts de marché engendrée par l'acquisition de Monoprix.
Annonces jeux gratuits casino machines a sous sans telechargement 3d automobiles avec La Centrale, kIA stinger.
En effet, selon le communiqué, la grande majorité des ventes de chaussures sont effectuées en magasin (85) et résultent super loto vendredi 13 mars 2015 d'un arbitrage du consommateur, réalisé notamment en fonction des alternatives qui lui sont accessibles dans un rayon géographique proche de son domicile».




L'Autorité a identifié une cinquantaine de zones de chalandises problématiques.Objectif: faciliter l'implantation de grands supermarchés et d'hypermarchés, pour l'heure cantonnés à la périphérie de la capitale.Casino détient déjà 50 du capital de Monoprix, les 50 restants étant précédemment détenus par Galeries Lafayette.Ces engagements visent à assurer aux consommateurs concernés une offre concurrentielle et diversifiée pour leurs courses alimentaires.Dans un avis publié mercredi, l'Autorité a fait le constat que le groupe Casino détenait, via ses différents réseaux sur Paris, une part de marché en surfaces supérieure à 61,7.Il s'engage à cet effet à céder 55 points de vente à Paris et 3 magasins de province (ou, le cas échéant, résilier les contrats d'affiliation).Au terme de l'opération, Casino détiendra la totalité de l'enseigne de centre-ville, qui exploite 435 points de vente en France, dont 101 à Paris, notamment sous les enseignes Monoprix, Monop Inno et Naturalia.L'analyse concurrentielle a ainsi été menée au niveau national, mais également à un échelon local, afin de tenir compte de l'existence de paramètres locaux de concurrence, précise le communiqué.L'Autorité relève en effet que le développement des distributeurs passe par la constitution d'acteurs omnicanal, via l'acquisition d'un concurrent actif sur un autre canal de distribution, ou par le renforcement d'acteurs présents simultanément sur le canal de la distribution physique et sur celui.
Carrefour s'est porté récemment acquéreur de 17 du capital du site de déstockage en ligne.
La vente de Monoprix par Galeries Lafayette au groupe Casino ne va pas être autorisée dans l'immédiat.



Pendant dix ans, Casino ne pourra pas acquérir une influence directe ou indirecte sur tout ou partie des actifs cédés.
La Ville de Paris a appelé au renforcement des pouvoirs de lAutorité pour "obliger lacteur économique en situation de position dominante à céder une partie de ses actifs, et ainsi pouvoir réinsuffler un juste équilibre concurrentiel".